Création

La revue Train de nuit a été fondée en 1996 dans la joie et l'enthousiasme par Bernadette Goy (scénariste, illustratrice) , Philippe Fournier (écrivain) , Marie-Hélène Bordes (poète, nouvelliste), Rachel et Pierre Baix (poète), Emmanuel Larangé (auteur et musicien) , Owen Dowling (écrivain et scénariste)  et quelques autres amateurs de poésie.

En 2000, l'équipe a été rejointe par Gracianne Hastoy (journaliste)  et Jack Sigurson (écrivain) .

Puis Sébastien Heurtel (auteur et scénariste)  arriva avec son humour et son fabuleux talent.


Et pensons aussi (et surtout) à l'immense Françoise Baldi (auteur et poète) !

Dès la première année de sa création Train de nuit a eu une soixantaine d'abonnés. Ensuite, cela n'a fait qu'augmenter. Aujourd'hui, la revue est reconnue et appréciée, en France mais aussi en Belgique, en Italie, en Suisse et au Canada.

Marie-Hélène est malheureusement décédée en 2002 dans un tragique accident de voiture.

La poésie française contemporaine est aussi vivante que diverse.

En dépit de propos réitérés sur la « crise » qui l'affecte, elle subsiste souterrainement et trace un chemin peu visible, au coeur de l'expérience de la littérature et sur les marges de sa diffusion.

Diverse, la poésie française contemporaine offre un paysage très contrasté au regard du lecteur d'anthologie. Comme s'il se trouvait mis en présence de tous les « styles » d'écritures possibles et voyait se côtoyer les formes apparemment les plus opposées : vers réguliers ou libres, proses lyriques ou littéralistes, minimalisme ou ampleur, oralité ou spatialisme, modernité affichée et militante ou jeu avec les formes fixes héritées de la tradition, mise en cause de la notion de genre ou resserrement sur cet ancien signe distinctif qu'est le vers...

La poésie contemporaine se donne à lire dans tous ses états.

 

L'abonnement est de 30 € pour une année.

 


 


 


 

 

 

 

104 votes. Moyenne 4.98 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site